• Une émission de télé relance l'affaire

     

    Une émission de télévision relance l’affaire

     

    En mai 1996, l’association ADHY lance un appel sur TF1 dans « Perdu de vue ». A la suite de l’émission, un chauffeur de car à la retraite, collègue d’Emile Louis, affirme avoir vu ce dernier creuser un trou de la taille d’un corps, en février 1981, dans un champ entre Seignelay et Chemilly-sur-Yonne quelques jours après la date de disparition de Sylviane Lesage. 

     

    Le 3 juillet 1996 l’association de défense des handicapés de l’Yonne et l’avocat des victimes P. Gonzalez de Gaspard demandent la réouverture de l’enquête devant le juge d’instruction Benoît Lewandowski. Cette demande est dans un premier temps rejetée en février 1997 puis finalement l’ADHY obtient de la chambre d’accusation de la cour d’appel de Paris, l’ouverture d’une information judiciaire le 7 mai 1997. 

     

    C’est quelques mois après la relance de l’affaire que le gendarme Jambert est retrouvé mort dans d’obscures circonstances. 

     

    Les investigations reprennent

     

    Entre octobre 1997 et mai 2000 plusieurs fouilles sont organisées par le juge Lewandowski dans différents lieux fréquentés par Emile Louis dans l’Yonne. Elles ne donnent aucun résultat malgré les considérables moyens humains et matériels engagés.

     

    Finalement ce n'est que le 14 décembre 2000 qu'Emile Louis est interpellé à son domicile dracénois puis placé en garde à vue.  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :